Le Mot du Maire


 

Saint Léons, commune nature, est un village dont l'originalité repose sur sa disposition en amphithéâtre. Adossé à un contrefort du plateau de Lévézou il domine la vallée de la Muse dont le cours serpente vers le Tarn sur une distance d'une vingtaine de kilomètres.


Riche d'un passé lointain qui remonte au sixième siècle, où un certain Léontius, évêque de Bordeaux, choisit d'y établir un prieuré, Saint Léons se développe au cours des siècles.


De ce passé il subsiste un riche patrimoine bâti, le château récemment restauré, des vestiges également restaurés du prieuré et un grand nombre de maisons typiques qui font l'admirable unité architecturale du village.


Le 21 décembre 1823 naît le plus célèbre enfant du pays : entomologiste, philosophe, poète, Jean Henri Fabre cumula tous ces dons. Sa maison natale fait aujourd'hui l'objet des soins les plus méticuleux et est ouverte aux visiteurs, ainsi que le musée qui lui est consacré.

La présence, dans le passé, de ce grand homme a suscité il y a une dizaine d'années la création de Micropolis, la cité des insectes, qui attire tous les ans des milliers de visiteurs désireux de se familiariser avec ces petites bêtes.


Sur le point de franchir le seuil des quatre cents âmes, la population de Saint Léons est dispersée sur les trente-trois km² du ban communal ; fermes et hameaux complètent le village proprement dit.


Les activités de la commune sont partagées entre l'agriculture, qui compte une vingtaine d'exploitations, et l'artisanat dont les effectifs ne cessent d'augmenter.


Commune nature au milieu d'un écrin paysager remarquable, lieu de détente et de balades sur le cheminement des monts et des lacs du Lévézou au sein du Parc des Grands Causses, Saint Léons se doit de préserver son patrimoine naturel tout en gardant le regard tourné vers l'avenir.


 
Service proposé par Smica - Powered by MagicSite